Youtubechaine.jpg

Bureau d'accompagnement situé dans la Ville de Québec.

Pour la rejoindre à Québec veuillez lui envoyer un courriel.

logo_csm-300x89.jpg

© 2019 Webmestre Magdalie Nadeau

Textes et prières accompagnant les icônes

« Coeur de la matière»

 

Hommage à Pierre Teilhard de Chardin

et à «l’Ad Amorem» d’Ignace de Loyola

 

Dieu, Sagesse Créatrice, a créé le monde et l’univers

à la manière d’une fleur qui se déploie, comme une fougère.

Tout était en Lui, le Verbe, comme une fleur fermée.

Tout fut par Lui, le Verbe, comme Parole déployée.

La Vie en son essence est déploiement et expression.

La matière s’ouvrit comme un arbre ou les ailes d’un papillon.

La Parole s’exprima en ouvrant une à une ses branches,

Comme l’ivraie et le bon grain, le raisin sera sa vendange.

 

Ce déploiement se vit dans l’invisible de ton cœur.

Mais un combat s’y livre afin de laisser surgir le meilleur.

 

De par ton humanité, tes peurs et par tes blessures de vie,

T’enfermer sur toi-même et rester plié sera ton ennemi.

Dieu t’attire à te redresser et à déployer l’être de ton enfance,

À t’ouvrir le coeur par la confiance, l’amour et l’espérance.

L’Amour est la force qui ouvre les pétales de ton être blessé,

L’Amour unifie ton cœur morcelé et guérit tes liens brisés.

 

Le papillon encore fragile déploie lentement ses ailes fripées.

C’est pour goûter à sa liberté qu’il a quitté son cocon du passé.

Pour toi, c’est  d’entrer dans ta liberté et dans ton goût de vivre,

T’aimer toi-même, aimer l’humain, la création et poursuivre!

Une à une les pétales de ton être peuvent s’ouvrir dans ce Jardin.

Que tous puissent sentir un peu de ton parfum sur leur chemin.

 

Magdalie  Nadeau

 

« Marie-Madeleine et le Christ»

 

Titre : Marie de Magdala, va trouver mes frères et dis-leur…

" j'ai vu le Seigneur et voici ce qu'il m'a dit ".

Évangile de Jean 20, 18

 

Se mettre en route pour en connaître davantage sur la théologie…

Tout cela part d'un désir éprouvé.

Une quête déposée par Dieu lui-même pour le chercher.

Un élan, qui naît souvent d'une rencontre avec le Vivant au cœur de sa vie.

Et comme Marie de Magdala au tombeau,

partir en ayant soi-même goûté un peu de l'expérience du Ressuscité.

 

Être attiré par la Parole de Dieu, celle de la Bible et celle qui parle en son cœur.

Être invité alors à faire l'expérience de la Parole «vivante» au coeur de la Parole-écrite.

Le Ressuscité invite à faire la rencontre d'un Dieu brûlant d'Amour,

désirant communiquer sa Vie, son feu. Le feu brûle alors le cœur.

Cette chaleur conduit le communiquer aux autres, pour un monde meilleur. »

 

Magdalie Nadeau

 

« Coeur de la matière»

 

Hommage à Pierre Teilhard de Chardin

et à «l’Ad Amorem» d’Ignace de Loyola

 

Dieu, Sagesse Créatrice, a créé le monde et l’univers

à la manière d’une fleur qui se déploie, comme une fougère.

Tout était en Lui, le Verbe, comme une fleur fermée.

Tout fut par Lui, le Verbe, comme Parole déployée.

La Vie en son essence est déploiement et expression.

La matière s’ouvrit comme un arbre ou les ailes d’un papillon.

La Parole s’exprima en ouvrant une à une ses branches,

Comme l’ivraie et le bon grain, le raisin sera sa vendange.

 

Ce déploiement se vit dans l’invisible de ton cœur.

Mais un combat s’y livre afin de laisser surgir le meilleur.

 

De par ton humanité, tes peurs et par tes blessures de vie,

T’enfermer sur toi-même et rester plié sera ton ennemi.

Dieu t’attire à te redresser et à déployer l’être de ton enfance,

À t’ouvrir le coeur par la confiance, l’amour et l’espérance.

L’Amour est la force qui ouvre les pétales de ton être blessé,

L’Amour unifie ton cœur morcelé et guérit tes liens brisés.

 

Le papillon encore fragile déploie lentement ses ailes fripées.

C’est pour goûter à sa liberté qu’il a quitté son cocon du passé.

Pour toi, c’est  d’entrer dans ta liberté et dans ton goût de vivre,

T’aimer toi-même, aimer l’humain, la création et poursuivre!

Une à une les pétales de ton être peuvent s’ouvrir dans ce Jardin.

Que tous puissent sentir un peu de ton parfum sur leur chemin.

 

Magdalie  Nadeau